Un sésame reconnu et recherché par les employeurs

La formation WindLab dure entre 7 et 9 mois : elle comprend un stage en entreprise de 2 mois et débouche sur l’obtention d’un certificat allemand de reconnaissance de compétences reconnu par la profession : le BZEE.

Le BZEE ?

La formation de « Technicien de maintenance de parc éolien » débouche sur un diplôme d’origine allemande : le certificat de « BildungsZentrum für Erneuerbare Energien » (BZEE).

Reconnu par les professionnels, il est l’outil indispensable pour accéder à un poste dans le monde éolien. Les matières enseignées pour obtenir ce diplôme relèvent de plusieurs disciplines : la mécanique, l’électricité, l’électronique, l’hydraulique, l’anglais, les matériaux composites, la sécurité et la prévention des risques...

Sans oublier la formation spécifique de « port du harnais et sécurité en éolien », dispensée par un organisme de formation prestataire spécialisé !

Pour en savoir plus (site en anglais) : http://www.bzee.de

Reconnaissance professionnelle

La formation dispensée sur WindLab est habilitée BZEE. Cette habilitation est acquise sur la base de trois critères :

  • les équipements sont suffisants et conformes pour la bonne tenue de la formation
  • les formateurs spécifiques au certificat BZEE ont été formés en Allemagne
  • les contenus de formations, issus du référentiel initial BZEE, ont été adaptés aux exigences des partenaires de WindLab, puis validés par le BZEE

Le BZEE intègre les spécificités du GWO (Global Wind Organisation).

Cette nouvelle norme, créée par un consortium d’industriels de l’éolien, est axée sur la sécurité, la priorité des préoccupations des professionnels de l’éolien. La plateforme WindLab est certifiée GWO, sur les modules travail en hauteur, premiers secours, incendie et manutention manuelle.